La Posture de l'Equerre

Les équerres sont un excellent petit truck à ajouter dans une routine d'entraînement pour des "articulations blindées". Non seulement, mettre l'accent sur la position supérieure des soulevés de jambes maximise la contraction des muscles profonds, mais simultanément cela étire également la colonne vertébrale et développe la "force souple" dans le bas du dos. Comme les muscles de la taille prennent ancrage sur la colonne vertébrale, le bas du dos doit travailler dur pour se stabiliser pendant les contractions puissantes de la chaîne antérieure, ce qui fait de l'équerre un excellent moyen sûr de construire en douceur la souplesse en tension dans le dos, le rendant plus fort et beaucoup plus résistant aux blessures. La posture de l'équerre est une excellente posture pour promouvoir la mobilité et l'intégrité dans les "points chauds" raides, y compris les hanches et le bas du dos.

 

Tout le monde aujourd’hui est obsédé par l'apparence extérieure, l'épaisseur visible des muscles de la « tablette de chocolat » (grand droit de l'abdomen). Mais quand est il des muscles plus profonds de l'alignement interne, comme le spoas, les fléchisseurs de la hanche, les iliaques, le transverse ? Ces muscles sont beaucoup plus importants pour la force et la fonction que les muscles externes du ventre, mais ils sont généralement ignorés, même délibérément.

 

C'est de la folie ! Les muscles externes sont cultivés aux dépens des muscles de l'alignement profond. Et les gens se demandent aujourd'hui pourquoi la population moderne, (et les ex-athlètes en particulier) sont la proie de problèmes de hanches ; tendinites, sciatiques, arthrose, et ainsi de suite. Comment pouvez-vous espérer avoir une partie inférieure du corps forte quand les muscles qui alignent votre tronc et vos hanches sont déséquilibrés ? Cela va affecter chaque mouvement que vous faites !

 

Les maîtres du Kung Fu respire et se déplace à partir de leurs centre. Bruce Lee était bien versé dans cette façon de penser. Il savais que le pouvoir et la fonction viennent de la taille, ce qui explique pourquoi il entraînait ses muscles de l'alignement (hanches, abdomen, colonne vertébrale) en premier. Les mêmes principes s'appliquent dans les arts martiaux Japonais. Ceux qui ont étudié l'aïkido ou le jujistu classique sera familier avec les termes tanden ou hara – une notion essentielle concernant le centre profond du corps. Les combattant Japonais comprenaient que la force se déplace vers l'extérieure depuis le centre du corps. C'est pourquoi ils plaçaient l'âme au niveau du nombril.

 

Entraîner donc vos muscles et tendons qui stabilisent le tronc et les jambes. Les crunchs, les exercices d'isolation et le travail avec des machines sont hors-jeu, les techniques de souplesse active qui exigent un maintien des jambes en l'air sont dans le thème.